L’ACP adresse ses plus sincères condoléances à toutes les communautés autochtones et à la communauté de Tk’emlúps te Secwe̓pemc suite à la découverte tragique des dépouilles de 215 enfants autochtones sur le site de l’ancien pensionnat de Kamloops, la semaine dernière.

Comme on le décrit dans les principes de vérité et réconciliation : 

« Pendant plus d’un siècle, les objectifs centraux de la politique indienne du Canada étaient les suivants : éliminer les gouvernements autochtones, ignorer les droits des Autochtones, mettre fin aux traités conclus et, au moyen d’un processus d’assimilation, faire en sorte que les peuples autochtones cessent d’exister en tant qu’entités légales, sociales, culturelles, religieuses et raciales au Canada. L’établissement et le fonctionnement des pensionnats ont été un élément central de cette politique, que l’on pourrait qualifier de « génocide culturel ».

Cette découverte est un rappel déchirant du sort réservé aux trop nombreux survivants du régime des pensionnats et à leur famille, et de notre responsabilité d’assurer la protection des enfants autochtones et de veiller au respect de leurs droits et libertés. Elle nous rappelle aussi malheureusement le travail qu’il reste à faire pour mettre fin aux actes génocidaires encore commis contre les femmes, les filles et les personnes LGBTAB des Premières nations, métisses et inuites.

Nous sommes solidaires de tous les survivants des pensionnats, de leurs familles et des communautés autochtones qui demandent la tenue d’une journée de deuil national.

Agir pour la réconciliation

Nous sommes solidaires des survivants et survivants intergénérationnels, des familles et des communautés, et invitons nos pairs à se renseigner, à réfléchir et à agir en se familiarisant avec le rapport final et les appels à l’action de la Commission vérité et réconciliation.

Lire le rapport de la CVR et le rapport sur les pensionnats au Canada. Enfants disparus et lieux de sépulture non marqués : http://www.trc.ca/about-us/trc-findings-fr.html

Lire Réclamer notre pouvoir et notre place : le rapport final de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées : https://www.mmiwg-ffada.ca/fr/final-report/

Nous invitons tous les professionnels de la physiothérapie à revêtir un chandail ou un vêtement orange et à expliquer pourquoi, et à reconnaître les événements du passé de même que la tragédie actuelle.

Pour en savoir plus sur la Journée du chandail orange [en anglais seulement] : https://www.orangeshirtday.org/about-us.html.

Nous vous invitons aussi à lire le communiqué émis par le bureau de la chef de bande de la communauté Tk’emlúps te Secwe̓pemc, Kukpi7 Rosanne Casimir [en anglais seulement] : https://tkemlups.ca/may-21-statement-from-the-office-of-the-chief-kukpi7-rosanne-casimir/

 

Vous avez besoin d’aide? La Ligne d’écoute d’espoir pour le mieux-être offre de l’aide immédiate à toutes les personnes autochtones du Canada.

 

Ligne d’écoute d’espoir pour le mieux-être  | Partout au Canada
Si vous ressentez de la détresse émotionnelle et avez besoin d’en parler, appelez la Ligne d’écoute d’espoir pour le mieux-être : 1-855-242-3310. 24 h sur 24, 7 jours sur 7, partout au Canada. 

 

La Commission de vérité et réconciliation du Canada. (2015). « Ce que nous avons retenu ».  http://www.trc.ca/about-us/trc-findings-fr.html.