17 mars 2020

L’Association canadienne de physiothérapie (ACP) a élaboré la déclaration de représentation suivante, qui est à la base de notre représentation actuelle avec le gouvernement fédéral en ce qui concerne l’apparition de la COVID-19. Nous voulons nous assurer que le gouvernement fédéral inclut le rôle essentiel et la contribution des physiothérapeutes au moment d’élaborer des politiques, de mettre en œuvre la réponse du Canada à la COVID-19 et de faire d’autres nouveaux investissements pour atténuer l’impact du virus sur la population canadienne.

Nous voulons nous assurer que nos membres connaissent notre approche, nos messages et nos demandes, de même que les étapes que nous prenons pour nous assurer que le gouvernement est conscient du rôle essentiel des physiothérapeutes alors qu’il fait face à la propagation fulgurante de la COVID-19. Cette déclaration fait partie de la stratégie de représentation de l’ACP et sera partagée cette semaine avec la ministre fédérale de la Santé, l’honorable Patty Hadju, ainsi qu’avec d’autres décideurs fédéraux pertinents et nous nous engageons à vous tenir au courant de nos actions et de toute réponse.

La déclaration de l’ACP sur « le rôle de la physiothérapie dans le maintien de la sécurité des Canadiens et Canadiennes durant la pandémie de coronavirus COVID-19 »

  • La physiothérapie et la réadaptation jouent un rôle essentiel dans le contexte de l’apparition de maladies infectieuses. La physiothérapie peut atténuer les effets négatifs causés par les complications au niveau de la mobilité et les complications respiratoires liées à l’apparition de maladies infectieuses.
  • Les soins et les traitements fournis par les physiothérapeutes sont essentiels dans le maintien d’une population canadienne saine et active et dans la prévention du besoin d’accéder à des services urgents dans les hôpitaux.
  • La physiothérapie peut réduire la charge sur le système de santé en améliorant l’état fonctionnel et l’autonomie des patients et en leur permettant de retourner à la maison plus tôt, libérant des ressources hospitalières dont la population a grandement besoin.
  • La physiothérapie est importante pour améliorer le bien-être physique et mental des patients ayant reçu un diagnostic de maladie infectieuse et pour les personnes en isolement ou en quarantaine volontaire.
  • La physiothérapie peut aider les Canadiens et les Canadiennes à retourner dans leur collectivité, leur famille et leur emploi plus rapidement, réduisant ainsi l’impact social et économique des maladies infectieuses.
  • En tant que professionnels de la santé, les physiothérapeutes ont été formés et respectent des pratiques strictes de contrôle des infections pour garder la population canadienne en sécurité.
  • L’ACP demande à ses membres de prendre régulièrement connaissance des conseils prodigués par notre organisme de réglementation provincial et par l’Agence de la santé publique du Canada.  

Le rôle de la physiothérapie dans la réponse à la COVID-19 et la prestation de soins urgents 

En tant que fournisseurs de soins de santé de première ligne, les physiothérapeutes jouent un rôle essentiel dans :

  • La reconnaissance des symptômes de maladies infectieuses;
  • L’éducation et l’orientation des patients pour appuyer la prise de décision opportune et adéquate en matière de traitement;
  • La prestation de traitements et de conseils aux patients qui ont éprouvé des effets indésirables dans la phase aiguë et dans la phase à long terme du rétablissement; et
  • Le traitement de troubles respiratoires causés par l’infection et le maintien de la fonction, de la flexibilité, de la force et de la mobilité tout en atténuant les complications secondaires causées par les conditions d’isolement comme les pertes musculaires, les caillots sanguins et la faiblesse occasionnée par le déconditionnement ainsi que les effets négatifs sur le bien-être psychologique.

L'ACP demande au gouvernement du Canada de soutenir et de protéger les physiothérapeutes dans sa réponse à l’épidémie de COVID-19 en : 

  • Incluant la physiothérapie dans les centres de soins d’urgence et dans le traitement des personnes affectées par des maladies infectieuses.
    • La prestation précoce de soins réduit les effets à long terme, améliore la fonction des patients et permet aux personnes de retourner au travail plus tôt. Réduisant ainsi l’impact social et économique des maladies infectieuses pour tous les Canadiens et Canadiennes.
  • Donnant un accès prioritaire et un financement pour la fourniture d’équipement de protection individuelle pour les physiothérapeutes et les assistants-physiothérapeutes. 
    • L’accès à de l’équipement de protection individuelle est un moyen de s’assurer que les physiothérapeutes et les assistants-physiothérapeutes sont en mesure de donner des soins essentiels de qualité aux patients tout en respectant les protocoles de contrôle des infections nécessaires.
  • Reconnaissant les physiothérapeutes comme fournisseurs de soins de santé admissibles au financement de l’État pour soutenir la réadaptation à distance et la prestation virtuelle de soins.
    • À mesure que les cliniques respectent et répondent aux protocoles de distanciation sociale, il sera de plus en plus important de permettre la prestation de soins par des moyens virtuels.
  • Fournissant du financement pour soutenir les propriétaires de cliniques de physiothérapie qui doivent fermer temporairement pour respecter les protocoles de distanciation sociale adoptés par le Canada.
    • Le fait de compenser les pertes subies par les cliniques qui suspendent leurs services pour aplanir la courbe va aider à stabiliser l’accès à des services de réadaptation essentiels en tant que composante d’une réponse à long terme. 

 

Références

Center for Disease Control and Prevention. (15 octobre 2018). Planning Resources by Setting: Outpatient Clinics and Urgent Care. Récupéré de : https://www.cdc.gov/cpr/readiness/healthcare/outpatient.htm

Hong, Y.P., Lee, H.C., & Kim, H.T. (2015). Treadmill exercise after social isolation increases the levels of NGF, BDNF, and synapsin I to induce survival of neurons in the hippocampus, and improves depression-like behavior. J Exerc Nutrition Biochem, (19)1: 11-8. doi: 10.5717/jenb.2015.19.1.11.

Howlett, P.J., Walder, A.R., Lisk, D.R., Fitzgerald, F., Sevalie, S., Lado, M., N’jai, A., Brown, C.S., Sahr, F., Sesay, F., Read, M.J., Steptoe, P.J., Beare, N.A.V., Dwivedi, R., Solbrig, M., Deen, G.F., Solomon, T., & Scott, J.T. (2018). Case Series of Severe Neurologic Sequelae of Ebola Virus Disease during Epidemic, Sierra Leone. E,erg Infect Dis, 24(18): 1412-1421. doi: 10.3201/eid2408.171367.

Jacobs, M., Rodger, A., Bell, D.J., Bhagansi, S., Cropley, I., Filipe, A., Gifford, R.J., Hopkins, S., Hughes, J., Jabeen, F., Johannessen, I., Karageorgopoulos, D., Lackenby, A., Lester, R., Liu, R.S., MacConnachie, A., Mahungu, T., Marin, D., Marshall, N., Mepham, S., Orton, R., Palmarini, M., Patel, M., Perry, C., Peters, S.E., Porter, D., Ritchie, D., Ritchie, N.D., Seaton, R.A., Sreenu, V.B., Templeton, K., Warren, S., Wilkie, G.S., Zambon, M., Gopal, R., & Thompson, E.C. (2016). Late Ebola virus relapse causing meningoencephalitis: a case report. Lancet, 388(10043): 498-503. doi: 10.1016/S0140-6736(16)30386-5.

Lowe, R. (28 octobre 2013). Emerging trends in global health: Infectious diseases. Récupéré de : https://www.physiospot.com/opinion/emerging-trends-in-global-health-infectious-diseases/

Martin, D., Howard, J., Agarwal, B., Rajalingam, Y., Athan, B., Bhagani, S., Cropley, I., Hopkins, S., Mepham, S., Rodger, A., Warren, S., & Jacobs, M. (2016). Ebola virus disease: the UK critical care perspective. Br J Anaesth, 116(5): 590-6. doi: 10.1093/bja/aew098.

Millet, R. (7 janvier 2015). Feber pitch: Treating patients with infectious diseases. Récupéré de : https://www.csp.org.uk/frontline/article/fever-pitch-treating-patients-infectious-diseases

Organisation mondiale de la santé. (30 janvier 2018). WHO Launches Rehabilitation Standards for Emergency Medical Teams. Récupéré de : https://extranet.who.int/emt/content/who-launches-rehabilitation-standards-emergency-medical-teams

Organisation mondiale de la santé. (2016). Normes techniques minimales et recommandations pour la réadaptation – Équipes médicales d’urgence [fichier PDF]. Récupéré de : https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/258802/9789242511727-fre.pdf

World Confederation for Physical Therapy. (mars 2016). Le rôle des physiothérapeutes dans la gestion des catastrophes : Rapport de la WCPT [fichier PDF]. Récupéré de : https://www.wcpt.org/sites/wcpt.org/files/files/resources/reports/WCPT_DisasterManagementReport_FINAL_March2016.pdf