le 30 septembre 2020

L’ACP et d’autres acteurs du milieu se sont entretenus avec l’Alliance canadienne des organismes de réglementation de la physiothérapie (ACORP) à la suite de sa décision d’annuler le volet clinique de l’examen de compétence en physiothérapie (ECP) de 2020 pour lui demander de prendre des mesures pour soutenir les étudiants et résidents en physiothérapie et les candidats à l’ECP.

Lors de la rencontre, l’ACORP s’est engagée à valider et à déployer un nouvel examen clinique à l’épreuve de la pandémie en mars 2021 et à l’offrir en priorité à ceux qui attendent depuis le plus longtemps. L’ACORP s’est également engagée à faire tous les efforts pour permettre aux étudiants des promotions 2019 et 2020 (volet clinique) et 2021 (volet écrit) de passer l’examen en 2021 et résorber l’arriéré.

L’ACP a rédigé la déclaration suivante pour orienter son soutien aux étudiants, aux résidents et aux candidats à l’ECP à la suite de l’annulation du volet clinique de l’ECP de 2020.

La déclaration de l'ACP sur « Le soutien aux étudiants, aux résidents et aux candidats à l’ECP durant la pandémie de COVID-19 »

L’ACP s’engage à aider les étudiants, les résidents et les candidats à l’ECP dont l’accession à la profession a été retardée en raison de l’annulation du volet clinique de l’ECP de 2020. L’ACP collabore avec diverses parties prenantes pour s’assurer que toutes les options pour accélérer le déploiement d’un nouvel examen sont explorées et que les décideurs envisagent différentes mesures pour permettre l’octroi de permis aux candidats touchés.

Le volet clinique de l’ECP est absolument essentiel au respect des normes professionnelles compte tenu de la nature autoréglementée de la profession. L’ACP demande donc à l’ACORP et aux ordres professionnels de prendre des mesures exceptionnelles pour s’assurer que le bassin de professionnels de la physiothérapie soit apte à répondre aux besoins des Canadiens.

L’ACP exhorte l’ACORP à :

  • s’engager publiquement à rendre le nouvel examen clinique disponible d’ici mars 2021 et à respecter les engagements pris auprès des dirigeants de l’ACP le lundi 28 septembre (lire la déclaration complète);
  • s’engager à diffuser régulièrement des communications publiques au sujet de ce projet;
  • être à l’écoute des étudiants, des nouveaux diplômés et des stagiaires lors de la conception et du déploiement du nouvel examen;
  • s’assurer que le volet écrit de l’ECP demeure accessible afin de permettre la délivrance de permis provisoires.

L’ACP exhorte les ordres professionnels de la physiothérapie à :

évaluer la possibilité de prolonger les permis provisoires au moins jusqu’à la fin de 2021.