Témoignages de chercheurs

Vos contributions à la FPC permettent de soutenir la recherche en physiothérapie et en réadaptation.

 

Marie-Pierre Cyr

Research Center of the Centre hospitalier  universitaire de Sherbrooke

Depuis quatre ans, la physiothérapeute Marie-Pierre Cyr travaille au Laboratoire de recherche en urogynécologie du Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke.
 
Marie-Pierre nous a expliqué comment votre générosité l’a aidée dans ses recherches sur la fonction musculaire du plancher pelvien.
 

Sujet de recherche

« Mon intérêt pour la fonction musculaire du plancher pelvien m’a amenée à participer à la validation d’un nouvel instrument, un algomètre, pour mesurer la sensibilité vulvaire chez les femmes atteintes de vestibulodynie provoquée. Ces femmes se plaignent de douleur au vestibule lorsqu’une pression est exercée à l’entrée du vagin.

Nos résultats ont confirmé que l’algomètre est fidèle et valide pour mesurer la douleur au vestibule chez ces femmes. Cette technologie est très prometteuse pour mieux investiguer les mécanismes pathophysiologiques et l’efficacité des traitements. »
 

Comment la subvention de la FPC vous a-t-elle aidée?

« La FPC m’a permis d’étendre les résultats de cette étude, ce qui est la première étape vers l’utilisation du nouvel algomètre à des fins de recherche. Son application en contexte clinique pourra être investiguée lors d’autres études.
 
Grâce au financement de la FPC, j’ai également pu assister au congrès de l’ACP, ce qui m’a permis de rencontrer des physiothérapeutes chevronnés et talentueux de partout au Canada. Pour les étudiants en recherche comme moi, il est important de parfaire nos compétences en recherche, par exemple en vulgarisant nos résultats pour mieux répondre à des questions importantes sur nos patients. »
 

Lire l’étude

Fidélité et validité d’un nouvel instrument de mesure de la douleur chez les femmes atteintes de vestibulodynie provoquée 

 

Kristin Campbell, PT, Ph.D.

Université de la Colombie-Britannique

 

Je suis honorée d’avoir reçu le Prix 2012 de la Fondation de physiothérapie du Canada. Ce prix m’a permis de former une nouvelle équipe de recherche et d’explorer le domaine important et peu étudié de la thérapie physique. Le projet consiste à examiner les effets de l’entraînement des muscles du plancher pelvien chez les femmes qui ont reçu une radiothérapie dans le cadre d’un traitement contre le cancer gynécologique. Il regroupe des oncologues, des chercheurs et des physiothérapeutes qui ont une expertise clinique dans le traitement de l’incontinence urinaire.

Sans ce financement, notre équipe n’aurait vu le jour. De plus, ce projet initial posera les bases pour d’autres recherches dans cet important domaine clinique.

 

 

Eric Parent, P.T., M. Sc., Ph. D, certifié Schroth et BSPTS

Université de l’Alberta

 

Nous avons été honorés de recevoir la bourse de recherche commémorative Alun Morgan en physiothérapie orthopédique de la Fondation de physiothérapie du Canada. Notre groupe de recherche étudie l’efficacité des exercices prescrits aux adolescents atteints de scoliose idiopathique, et ce financement soutiendra notre étude sur la mesure électromyographique (EMG) de la fatigabilité des muscles paravertébraux chez les adolescents atteints de scoliose idiopathique.

Bien que ces exercices soient utilisés depuis près de 100 ans, nous en savons toujours très peu sur la façon dont ils contribuent à contrôler la progression de la courbe de la colonne vertébrale. Les exercices pour la scoliose semblent voués à renforcer les muscles du torse, mais avant la présente étude, il n’existait aucune preuve que les patients atteints de scoliose avaient moins d’endurance musculaire que les adolescents qui ont une colonne vertébrale normale.

Cette information peut contribuer à améliorer les exercices qui seront prescrits à l’avenir. Nos résultats fourniront des données pilotes en vue d’obtenir du financement pour une étude plus vaste. Une thèse et des manuscrits portant sur un examen systématique des déficiences musculaires des patients atteints de scoliose et un résumé de nos mesures d’endurance seront publiés au cours de l’année.

.

 

Brenda Mori, B. Sc. PT, M. Sc, Ph. D. (candidate)

Université de Toronto

Je suis honorée d’avoir reçu la bourse du programme 2013 du Fonds commémoratif Ann Collins, qui m’ai aidée à financer mes projets de recherche à titre de doctorante à l’Université de Toronto. Ma recherche était axée sur l’élaboration et la validation d’une nouvelle méthode pour évaluer les étudiants en physiothérapie pendant leurs stages cliniques qui serait utilisée partout au Canada. Comme cette nouvelle méthode s’est avérée valide et pratique lors des essais pilotes que nous avons menés de mars à décembre 2013 dans les universités canadiennes, elle est maintenant disponible en ligne et sur papier, en anglais et en français. Nous sommes très fiers d’avoir conçu une nouvelle méthode d’évaluation applicable à la pratique des physiothérapeutes canadiens et qui semble être adéquate et facile à utiliser pour les physiothérapeutes, les étudiants et les enseignants.

 

 

Vanina Dal Bello-Haas, P.T., Ph. D.

Université McMaster

 

Mes collègues et moi avons grandement apprécié la subvention de recherche Saint Elizabeth pour projets communautaires qui nous a été octroyée en 2013 par la Fondation de physiothérapie du Canada. Les fonds ont été utilisés pour examiner la faisabilité et l’acceptabilité d’un modèle de prestation de services de réadaptation (la clinique MAC H2OPE) conçu pour la population à faible revenu de Hamilton qui vit au cœur du centre-ville. Il est bien connu que ces citoyens ont du mal à accéder aux services de réadaptation dont ils ont grand besoin, et que les nombreuses inégalités liées aux déterminants socioéconomiques de la santé les désavantagent encore plus pour accéder à ces services.

La clinique MAC H2OPE, une clinique communautaire interprofessionnelle située au YMCA du centre-ville d’Hamilton, a été fondée grâce au Fonds Forward with Integrity de l’Université McMaster et répond à des besoins criants. Nous utilisons des méthodes de recherche mixtes afin d’arriver à mieux comprendre les soins et les services de la clinique MAC H2OPE sous diverses perspectives.

Nous avons hâte de présenter nos résultats à la Confédération mondiale pour la thérapie physique, en 2015. Nous remercions la FPC de fournir une infrastructure pour soutenir la recherche canadienne en physiothérapie et de permettre à notre équipe de recherche de concrétiser sa vision.

Pour en savoir plus sur la clinique MAC H2Hope :