Nous avons reçu beaucoup de commentaires sur l'histoire de CBC Vancouver qui a été diffusée hier en ce qui concerne les problèmes en cours avec cette dernière ronde de l'examen ECP. Nous voulons être clairs sur notre position – l'ACP soutient chacun des 3000 candidats. Nous savons que chaque candidat veut simplement passer l'examen et obtenir une licence complète. Nous plaidons sans relâche depuis près de deux ans pour une résolution de cette situation intenable.

Cette résolution – une voie alternative et rapide vers un enregistrement complet – repose uniquement sur le pouvoir de mise en œuvre des 11 régulateurs.

Ce dernier échec à l'examen impose un fardeau inacceptable aux candidats, à la profession et au public canadien. Comme notre présidente, Amanda De Chastelain, l'a souligné dans l'article de CBC : « Nous avons besoin qu'ils [les candidats] travaillent et possèdent une licence complète. »