Intervenants en physiothérapie et leurs rôles

Au Canada, le milieu de la physiothérapie est desservi par différents groupes d’intervenants. Bien que la liste ci-dessous ne soit pas exhaustive, elle permet d’avoir une idée des intervenants concernés par le report du volet clinique de l’ECP ainsi que de leurs rôles.

Ordres provinciaux

La physiothérapie est une profession autoréglementée : ce sont les physiothérapeutes qui déterminent leurs propres règles, et ils sont tenus responsables de leur comportement. Les ordres professionnels provinciaux et territoriaux, quant à eux, agissent à titre de guides et de superviseurs. 

Ce sont ces ordres qui établissent la réglementation et élaborent les programmes garantissant un service de qualité à la population. En ce qui a trait à l’ECP, les ordres sont responsables de l’octroi de permis (en collaboration avec les divers ministères de la Santé); les exigences et modalités diffèrent d’une province à l’autre.

Liste des organismes de réglementation de la physiothérapie au Canada

Groupe consultatif national en physiothérapie

Le Groupe consultatif national en physiothérapie (GNCP), une coalition d’organisations nationales, vise à faciliter l’administration de la physiothérapie dans les provinces et territoires ainsi que la mobilité des professionnels dans le pays. En font partie les organisations suivantes :

  • Alliance canadienne des organismes de réglementation de la physiothérapie (ACORP)
  • Conseil canadien des programmes universitaires en physiothérapie (CCPUP)
  • Association canadienne de physiothérapie (ACP)
  • Agrément de l’enseignement de la physiothérapie au Canada (AEPC)

Le GNCP a pour mission de promouvoir la prestation de services de physiothérapie de qualité et les résultats positifs pour la santé des Canadiens par la collaboration et la communication portant sur des questions d’intérêt mutuel. Ses membres se réunissent régulièrement pour discuter d’enjeux majeurs pour la profession.

Membres du GNCP

L’Alliance canadienne des organismes de réglementation de la physiothérapie (ACORP) est un organisme d’accréditation et d’évaluation qui offre des services au nom de ses membres, les organismes de réglementation provinciaux et territoriaux de la physiothérapie (appelés ordres). L’ACORP examine les diplômes et les compétences des candidats formés à l’extérieur du Canada pour déterminer s’ils sont substantiellement différents de ceux acquis au pays. Elle fait passer à tous les futurs physiothérapeutes (formés au Canada ou ailleurs) l’examen de compétence en physiothérapie afin de déterminer leur aptitude à la pratique sécuritaire, efficace et autonome de la profession. (https://www.alliancept.org/fr/accueil/)

Globalement, l’ACORP fait passer les deux volets (écrit et clinique) de l’ECP au nom des ordres professionnels. Cet examen est la seule méthode d’évaluation acceptée, fiable et valide (et dans certains cas, exigée par la loi) pour la pratique de la physiothérapie; il assure la sécurité de la population et la qualité des soins.

Le Conseil canadien des programmes universitaires en physiothérapie (CCPUP) est une organisation nationale qui rassemble des représentants des 15 programmes canadiens d’enseignement et de recherche en physiothérapie ainsi que des confrères et consœurs provenant des secteurs de l’accréditation, de la réglementation et de l’association. Il favorise la collaboration et l’échange entre les programmes canadiens d’éducation en physiothérapie et leurs organisations associées afin de promouvoir l’excellence du contenu et des programmes. (https://www.physiotherapyeducation.ca/about.php)

Globalement, le CCPUP vise à faire avancer les programmes de physiothérapie universitaires dans l’ensemble du Canada.

Liste des 15 programmes accrédités physiothérapie au Canada

L’Association canadienne de physiothérapie (ACP) est l’association de la profession. Forte de 17 000 membres, elle encourage, défend et inspire l’excellence et l’innovation en santé. 

Globalement, elle présente les besoins, opinions et désirs de ses membres pour faire avancer la profession. Elle collabore avec ses sections sur les questions relevant de la législation et des ordres professionnels provinciaux et territoriaux.

Liste des sections provinciales et territoriales

L’Agrément de l’enseignement de la physiothérapie au Canada (AEPC) effectue les évaluations d’agrément des 15 programmes canadiens d’enseignement de la physiothérapie, qui ont actuellement tous le statut de programmes agréés. (https://www.peac-aepc.ca/french/index.php)

Globalement, l’AEPC veille à ce que les programmes de physiothérapie canadiens respectent les normes d’accréditation.