Mise à jour du 15 avril 2020

L’ACP a milité auprès de divers ministères fédéraux en faveur de l’élargissement de la Prestation canadienne d’urgence (PCU) aux travailleurs à faible revenu.

Le 15 avril 2020, le premier ministre a annoncé des modifications en ce sens à la PCU, qui couvrira désormais ces travailleurs. Voici les détails annoncés aujourd’hui :

  • Les travailleurs gagnant 1 000 $ ou moins par mois seront désormais admissibles.
  • La PCU pourra aussi être versée aux travailleurs saisonniers ayant épuisé leurs prestations régulières d’assurance-emploi qui ne peuvent pas travailler en raison de la COVID-19.
  • La PCU couvrira aussi les travailleurs ayant épuisé leurs prestations d’assurance-emploi.

Pour en savoir plus sur l’élargissement de la PCU, cliquez ici.

L’ACP est rassurée par ces changements, qui permettront aux physiothérapeutes qui peuvent encore donner certains soins de bénéficier de cette aide financière cruciale. Notre équipe de représentation continuera de militer en faveur de modifications éventuellement nécessaires à la PCU ou aux autres mesures financières du Plan d’intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19. L’ACP surveille la situation de près et vous informera des changements dès qu’ils sont annoncés.


Pour en savoir plus sur les mesures économiques actuelles du gouvernement du Canada, visitez le https://physiotherapy.ca/fr/la-prestation-canadienne-durgence-du-gouvernement-federal-publication-de-plus-de-details.

L’ACP a pris activement part à des discussions avec de nombreux ministères du gouvernement fédéral pour les aider à comprendre la complexité des impacts économiques sur les physiothérapeutes et pour démontrer le rôle essentiel que les physiothérapeutes jouent dans le traitement des patients dans le cadre de la distanciation sociale.

Le 6 avril 2020, le premier ministre a annoncé que des modifications à la PCU seront apportées pour s’assurer que personne ne soit laissé pour compte. L’ACP est soulagée de voir que le gouvernement reconnaît que des changements sont nécessaires. Notre équipe de représentation continuera à promouvoir ces modifications et à donner le point de vue des physiothérapeutes lors des discussions avec le gouvernement à mesure que des modifications sont apportées à cette allocation. L’ACP surveille attentivement la situation et partagera les mises à jour sur les changements dès qu’ils seront annoncés.

La position de l'ACP

Alors que les physiothérapeutes se tournent vers la technologie pour donner les soins et les traitements dont les patients ont besoin durant la pandémie de COVID-19, ils ne devraient pas être pénalisés en étant exclus du soutien gouvernemental. Nous demandons au gouvernement d’inclure une modeste allocation salariale dans la prestation canadienne d’urgence (PCU).

 

L’ACP travaille sans relâche pour prôner des modifications à la PCU afin de s’assurer que les physiothérapeutes bénéficient de cette mesure de soutien, notamment en prenant activement part aux discussions avec le Groupe d’intervention action santé (GIAS), la Extended Health Professions Coalition (EHPC), le cabinet du ministre des Petites entreprises, le cabinet du ministre des Finances et Emploi et Développement social Canada (EDSC).

Nous allons continuer à défendre les intérêts des physiothérapeutes sur cette question et fournir des mises à jour dès qu’elles seront disponibles.