Profil d’un chercheur de la FPC : Eric Parent, PT, M.Sc., Ph. D.

La subvention de recherche OrthoCanada en réadaptation du cou et du dos et en stabilisation du tronc fut accordée à Eric Parent:

 

1. Quel est le sujet de votre recherche?

L’évaluation des effets de la compression et de la traction sur la teneur en eau des disques intervertébraux et la morphologie des patients avec et sans douleur lombaire.

 

2. Votre hypothèse de recherche :

  1. La réponse aux charges extrêmes des nouvelles mesures d’IRM examinées variera selon les participants qui présentent des douleurs et ceux qui n’en présentent pas.
  2. La réponse aux charges extrêmes (compression ou traction) des nouvelles mesures d’IRM examinées (centroïde de la distribution des fluides dans le disque) variera selon les participants qui présentent une dégénérescence discale de légère à grave.

Si c’est le cas, notre approche semble un moyen prometteur d’améliorer la classification de l’anatomie pathologique des douleurs au dos au moment de planifier différents traitements mécaniques.

 

Obtenir du financement de la FPC confirme que mon travail est pertinent pour la
 communauté des physiothérapeutes. 

 

3. Qu’avez-vous découvert?

Charge ou douleur

Quinze patients avec des douleurs lombaires chroniques appariés à quinze variables de contrôle comme l’âge, le poids et le sexe, ont été évalués par imagerie médicale après avoir passé 20 minutes dans chaque position en commençant par être couchés sur le dos, détendus, puis avec une charge de compression équivalant à 50 % de leur poids et finalement avec une charge de traction équivalant à 50 % de leur poids.

La réponse de segments de mouvement lombaire aux conditions de charge a détecté plus de différences entre les participants avec et sans douleur lombaire que des comparaisons de seulement des mesures d’images non chargées. Des biomarqueurs reflètent un changement antérieur et postérieur dans la distribution des fluides dans les disques et les noyaux et la hauteur discale et leur réponse à la charge s’est montrée prometteuse dans l’amélioration de la spécificité des IRM pour les douleurs lombaires.
 

Effets notables d’interaction entre la douleur et la charge pour :

a) coordonnée horizontale du centroïde du disque de la distribution des fluides lorsque l’on passe du déchargement à la compression

b) coordonnée horizontale du centroïde du disque de la distribution des fluides lorsque l’on passe  de la compression à la traction

c) coordonnée verticale du centroïde du disque de la distribution des fluides lorsque l’on passe du déchargement à la compression

d) coordonnée verticale du centroïde du disque de la distribution des fluides lorsque l’on passe  de la compression à la traction

e) coordonnée verticale du centroïde du noyau de la distribution des fluides lorsque l’on passe du déchargement à la compression

f) coordonnée verticale du centroïde du disque de la distribution des fluides lorsque l’on passe  de la compression à la traction

(les images illustrent seulement la direction et l’emplacement des effets et ne sont pas à l’échelle

 

Charge ou dégénérescence

Au total, 35 participants avec ou sans douleur ont été évalués par imagerie médicale selon le même protocole indiqué plus haut. Moins de dégénérescence des disques lombaires correspondait à de plus grandes différences de mesure entre les conditions de charge. Les plus grandes réponses de charge ont été observées à des niveaux inférieurs avec moins de dégénérescence. Le centroïde de la distribution des fluides dans les disques et les noyaux, le centre de la gravité de la forme du disque, l’angle du segment de mouvement et la hauteur du disque ont détecté la plus grande réponse à la compression lombaire et à la charge de traction.

De la compression à la traction, nous avons constaté un(e) important(e) :

  • augmentation de la teneur en eau des noyaux L3 et L4;
  • changement inférieur et postérieur dans le centroïde de la distribution des fluides dans les disques L4 et L5 (ampleur de l’effet =0.4, 0.14) et L5 et S1 (0.25, 0.33);
  • changement inférieur et postérieur dans le centroïde du noyau de la distribution des fluides dans les disques L5 et S1 de même qu’un changement postérieur dans les disques L4 et L5. 

​​
 

 

Des différences notables de la compression à la traction pour :
 a) le centroïde du disque de la distribution des fluides
b) le centroïde du noyau de la distribution des fluides (jaune) et le centroïde de la forme de la région (brun) et
c) la hauteur du disque
d) la teneur en fluide des disques et des noyaux (les images illustrent la direction et l’emplacement des effets mais ne sont pas échelonnées en fonction de l’amplitude).

 

4. Comment votre recherche a-t-elle aidé votre domaine d’études?

Deux chapitres d’une thèse ont été écrits et deux manuscrits sont en voie d’être terminés en vue de leur publication se fondant sur le travail financé par cette subvention. Ce projet de recherche a mené à la finalisation du développement d’un logiciel d’analyse d’images semi-automatique dans lequel nous avons intégré les nouvelles mesures de l’emplacement du centroïde de la distribution des fluides dans les régions d’intérêt.

Ceci nous a aussi permis de confirmer notre hypothèse voulant qu’il y ait une meilleure relation entre les résultats d’examens IRM en réponse à la charge que lorsque l’on réalise une imagerie de la colonne vertébrale au repos seulement, justifiant l’intérêt que nous portons envers l’étude des changements dans la réponse à la charge mécanique chez les patients souffrant de douleur chronique.

Nous avons aussi introduit la traction par opposition à la compression, ce qui avait été très peu étudié dans le passé. Nous avons démontré que les changements entre la traction et la compression étaient plus mesurables que ceux entre la compression et la position où le patient est couché sur le dos et détendu.

 

5. Qu’est-ce que les physiothérapeutes devraient savoir à propos de vos constatations?

Notre recherche confirme la croyance de plusieurs physiothérapeutes selon laquelle la réponse mécanique de la colonne vertébrale à la charge s’apparente davantage à la douleur et les processus de dégénérescence que l’imagerie de la colonne détendue. Nos constatations révèlent aussi que les paramètres de distribution des fluides peuvent aider à mieux comprendre les douleurs lombaires chroniques à l’avenir.
 

6. Comment cette recherche peut-elle aider les Canadiens?

Elle justifie que l’on continue les recherches sur les nouvelles mesures de la distribution des fluides et sur le protocole de charge dans les IRM traditionnelles. Si les résultats de l’étude sont confirmés par une étude plus vaste, nous pourrons améliorer le traitement des douleurs lombaires à l’avenir.

Les résultats obtenus pourraient mener à offrir des traitements ciblés plus personnalisés pour un groupe de patients pour qui le diagnostic manque souvent de clarté actuellement (identifié douleur lombaire non spécifique). 

 

7. Qu’est-ce qui vous motive à poursuivre cette recherche? Pourquoi avez-vous décidé d’aller encore plus loin?

Dès ma première année de formation en physiothérapie, je me suis mis à m’intéresser aux méthodes de recherche et aux questions encore sans réponse au sujet des soins orthopédiques. J’ai été inspiré par Helene Moffet, mon professeur de méthodes de recherche, et comme emploi d’été, je me suis joint à son laboratoire. J’ai ensuite poursuivi comme assistant à la recherche pendant ma dernière année.

Après avoir travaillé en pratique privée pendant quelques années, j’ai déterminé qu’il y avait plusieurs questions sans réponse au sujet des meilleures stratégies pour traiter plusieurs troubles musculosquelettiques. Je me suis inscrit à la maîtrise en sciences principalement pour en apprendre davantage sur la méthodologie de recherche et j’ai continué à trouver des possibilités de formation où je pouvais examiner les questions relatives aux douleurs lombaires.

Pour mon doctorat, j’ai travaillé avec Michele Crites Battie, développant une expertise en imagerie par résonance magnétique que nous avons acquise dans ce dernier projet. C’est la partie de mon programme de recherche où j’espère perfectionner les méthodes d’imagerie pour prendre des décisions plus éclairées pour les douleurs lombaires.

 

8. Que signifie la FPC pour vous?

La FPC était une importante source de financement lorsque je développais de nouvelles idées. C’est aussi un organe de réflexion finançant la recherche pour les physiothérapeutes avec l’évaluation faite par les physiothérapeutes.

Obtenir du financement de la FPC confirme que mon travail est pertinent pour la communauté des physiothérapeutes. 

Merci encore pour votre soutien. 

 

9. Plus d’information au sujet de la recherche d’Eric

Une partie de ma recherche est affichée ici :

Une thèse de doctorat a été déposée par Vahid Abdollah à l’University of Alberta le 12 janvier 2017. Celle-ci s’intitule The Effects of Axial Loading on the Disc and Motion Segment Relative to Disc Degeneration and Pain Using Novel MRI Biomarkers.

Le résumé sera publié dans l’année qui vient pour les résultats résumés dans les chapitres 7 et 8 de la thèse de Vahid Abdollah.

La thèse de doctorat ci-dessus contient deux chapitres qui découlent directement de la subvention qui sera soumise pour publication au cours des prochaines semaines.

CHAPITRE 7 ÉVALUATION DES EFFETS DE LA CHARGE ET DE LA DÉGÉNÉRESCENCE DES DISQUES SUR LES DISQUES INTERVERTÉBRAUX ET LES SEGMENTS DE MOUVEMENT

Vahid Abdollah; Eric C Parent; Alex Su, Keith Wachowicz, Michele C Battié

CHAPITRE 8 LES EFFETS DE LA COMPRESSION ET DE LA TRACTION SUR LES RÉSULTATS D’IRM LOMBAIRES PAR RAPPORT AUX DOULEURS LOMBAIRES CHRONIQUES

Vahid Abdollah; Eric C Parent; Alex Su, Keith Wachowicz, Michele C Battié

Une présentation publique d’une thèse de doctorat a eu lieu le 21 décembre 2016.

 

Communiquez avec Eric par :  LinkedIn and ResearchGate

 

 

Témoignages de chercheurs