23 septembre 2020

Dans le discours du Trône d’aujourd’hui, le gouvernement fédéral a décrit son nouveau plan pour combler les lacunes « démasquées » par la pandémie de COVID-19 au Canada. Y ont été présentés les quatre piliers sur lesquels repose le plan ambitieux du gouvernement visant à reconstruire une économie et une société plus fortes et résilientes. Ce plan ajuste le programme du gouvernement à la nouvelle réalité imposée par la COVID-19.

  • L’ACP est heureuse de constater que le gouvernement accélérera le calendrier de mise en œuvre de la connectivité et reverra à la hausse les ambitions du Fonds pour la large bande universelle afin que les Canadiens de toutes les régions aient accès à Internet haute vitesse. L’ACP avait recommandé cette mesure à la fois dans son mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes en vue du budget et au Comité de la santé sur la réponse du gouvernement à la COVID-19.
     
  • L’ACP salue aussi la volonté du gouvernement de collaborer avec les provinces et les territoires en vue d’établir de nouvelles normes nationales pour les soins de longue durée afin que les personnes âgées bénéficient du meilleur soutien possible. Elle accueillera favorablement les mesures supplémentaires que prendra le gouvernement pour aider les gens à vivre chez eux plus longtemps.
     
  • L’ACP est soulagée de savoir que le gouvernement veillera à ce que tout le monde – y compris dans les zones rurales et éloignées – ait accès à un médecin de famille ou à une équipe de soins primaires. La COVID-19 a également révélé que notre système doit être plus souple et permettre de joindre les personnes à leur domicile. Le gouvernement continuera d’améliorer l’accessibilité des soins de santé virtuels. L’ACP salue l’engagement du gouvernement d’améliorer l’accès aux soins de proximité et virtuels, deux mesures que nous souhaitions retrouver dans le prochain budget fédéral et, de façon générale, dans la politique fédérale en matière de santé.
     

Par ailleurs, le gouvernement prolonge la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) jusqu’à l’été prochain (2021). Il travaillera de concert avec les entreprises et les travailleurs afin de s’assurer que le programme tient compte à la fois de la situation sanitaire et économique, au fur et à mesure de son évolution.

Le gouvernement a réitéré son engagement à l’égard d’un régime national universel d’assurance-médicaments, et annoncé des mesures pour accélérer sa mise en place. Il s’est aussi engagé à créer un plan d’action pour aider les femmes à retourner sur le marché du travail et un système d’apprentissage et de garde des jeunes enfants à l’échelle du Canada, deux thèmes chers à nos membres, dont 70 pour cent sont des femmes.

D’autres engagements importants en matière de santé visant à réduire les écarts dans nos systèmes sociaux ont été évoqués, notamment :

L’épidémie des opioïdes

  • Le gouvernement poursuivra sa lutte contre l’épidémie des opioïdes, une crise sanitaire qui déchire des communautés et ne cesse d’empirer chaque jour.
  • Le gouvernement offrira un meilleur accès aux ressources en santé mentale.

Réconciliation

  • Le gouvernement continuera d’avancer sur la voie commune de la réconciliation et gardera le cap sur la mise en œuvre des engagements pris en 2019. Toutefois, la pandémie a révélé qu’il doit progresser encore plus rapidement sur certains fronts, notamment : en accélérant les travaux visant à élaborer conjointement avec les Premières Nations, les Inuits et la Nation métisse une loi sur la santé des Autochtones fondée sur les distinctions, ainsi qu’une stratégie de santé mentale et de bien-être fondée sur les distinctions.
     

Le texte complet du discours du Trône peut être consulté ici.

L’ACP continuera de travailler avec le gouvernement fédéral pour s’assurer qu’il saisisse toutes les occasions d’améliorer la santé des Canadiens en élargissant l’accès à la physiothérapie et en mettant la profession à contribution dans la mise en œuvre du plan annoncé.