Domaine de spécialité: Santé des femmes

Année d’obtention du diplôme: 2012

Nombre d’années de pratique: 25

Secteur d’intérêt professionnel: Santé pelvienne

Qu’est-ce qui vous a poussée à entreprendre la spécialisation?

J’ai travaillé comme clinicienne en santé pelvienne pendant 20 ans, et j’ai vu d’autres pays se donner une certification de spécialiste dans mon domaine. J’ai donc été enthousiasmée de voir que le Canada allait faire de même, et je trouvais important de montrer mon appui.

Quelle était la partie la plus exigeante du programme?

C’est la section portant sur la réflexion clinique qui me faisait le plus peur. Je savais que c’était un exercice couramment utilisé avec les étudiants en physiothérapie, mais ce n’était pas le cas à l’époque où j’ai fait mes études. Je ne savais pas par où commencer pour mettre deux réflexions à la suite l’une de l’autre! Il m’a fallu quelques essais, mais finalement j’ai apprécié cette partie du processus. C’est à ce moment que le programme a cessé d’être simplement une façon d’acquérir un titre pour devenir une occasion d’évolution personnelle. Nous réfléchissons tous en permanence à la façon d’améliorer notre pratique ou d’élever le niveau des soins aux patients; cependant, beaucoup d’entre nous n’ont jamais pris le temps de mettre ces réflexions par écrit. J’ai trouvé que la réflexion clinique était un outil extrêmement utile qui m’a permis de grandir comme clinicienne pendant le processus de certification; je compte continuer à l’utiliser pour m’améliorer.

Quels sont vos espoirs pour le programme? Pourquoi est-il important pour la profession?

Étant donné les réactions des médecins et des spécialistes médicaux avec qui je travaille, je sais que cela mènera à une participation accrue à de nouveaux secteurs et de nouvelles activités. Je pense que le programme de spécialité clinique établit des critères élevés de réflexion et d’amélioration personnelle constantes qui mèneront à l’amélioration de la qualité des soins aux patients.

Biographie

La Dre Kelli Berzuk est physiothérapeute et directrice de la clinique IPPC-Incontinence et douleur pelvienne (division de Nova Physiotherapy & Sports Fitness Clinic) à Winnipeg. Elle est membre de nombreuses sociétés nationales et internationales, dont la division santé des femmes de l’Association canadienne de physiothérapie (ACP), la American Urogynecologic Society, la International Urogynecological Association, la European Urology-Accredited Continuing Medical Education, la Société internationale de la continence, la Société internationale pour l’étude de la santé sexuelle des femmes, la International Pelvic Pain Society et l’Institut de la Fondation d’acupuncture du Canada.

Elle a occupé – et occupe encore – de nombreux postes au sein de comités comme le comité des prix de l’ACP, le sous-comité de la spécialisation de l’ACP et le comité des plaintes et le comité des lignes directrices sur la dysfonction du plancher pelvien de l’Ordre des physiothérapeutes du Manitoba. Elle est également membre du conseil d’administration de la Women’s Health Research Foundation of Canada.

Kelli a obtenu un diplôme en physiothérapie de l’École de réadaptation médicale de l’Université du Manitoba. Elle a suivi des formations aux études supérieures en santé des femmes et santé du plancher pelvien partout au Canada et aux États-Unis, et elle a obtenu un certificat d’études supérieures en réadaptation des muscles du plancher pelvien et continence de l’Université de Melbourne, en Australie. Son mémoire de maîtrise portait sur la validation d’un outil de recherche utilisé pour mesurer le fonctionnement du plancher pelvien; elle a été invitée à collaborer avec des spécialistes de la santé pelvienne des Pays-Bas et des États-Unis. Elle a fait un doctorat en urogynécologie et médecine colorectale; ses recherches portaient sur la prévalence élevée de dysfonctionnement du plancher pelvien et la nécessité de faire de la sensibilisation auprès des femmes en général quant à la santé du plancher pelvien et aux exercices appropriés. En outre, elle a obtenu un certificat en enseignement aux études supérieures à l’Université du Manitoba, de même qu’un certificat en ligne pour les fournisseurs de soins primaires en santé féminine à l’École de médecine de l’Université Duke.

Elle a aimé participer à des recherches, et cela l’a menée à publier des résumés et des articles dans des revues médicales comme le Journal of Neurourology & Urodynamics et le Journal of Female Pelvic Medicine & Reconstructive Surgery. Elle a également fait partie du comité de lecture du Journal of Neurourology & Urodynamics et du Journal of Reproductive Medicine.

Kelli a reçu de nombreux prix et compte de nombreuses réalisations, dont sa reconnaissance comme spécialiste clinique en santé des femmes par l’ACP, la bourse de la Women’s Health Research Foundation of Canada, le prix de reconnaissance pour service exceptionnel de l’ACP, le Robert A. Macbeth Traveling Fellowship, le prix du mentorat Leonore Saunders de l’ACP et le prix recherche‑développement de l’Université du Manitoba.

Voici des liens qui permettent d’en savoir davantage sur la santé des femmes.

kelliberzuk@shaw.ca

www.nova-physio.com 

www.ilaughedsohard.com